• Mis en ligne le 14 Février 2019

    Les vignes ce n'est pas ce qui manque, mais en hiver c'est pas le top, et en plus ce jour là un vent glacial.

    Ces bassins publics aménagés au XIXe siècle sont alimentés par la même source, que fit jaillir, selon la légende Émilion au VIIIe siècle dans l'Ermitage. Offrant un vrai spectacle pour tout le village, les lavandières venaient y laver leur linge ou plutôt le rincer.

    1er lavoir

    La Fontaine du Roi, le plus grand des deux lavoirs et le seul couvert à l'époque, était réservé aux lavandières des quartiers riches, leur assurant ainsi un abri en cas d'intempéries.


    49 commentaires
/* Couleur du texte (de la réponse) aux commentaires */ .block-reply ul.replies { color:#000000;